Quelques nouvelles des abeilles.

Je viens de passer presque 3 heures à récupérer un second essaim. Je ne sais pas laquelle  de mes ruches a essaimé cette fois. Et j'ignore s'il y a une reine. Je verrai ça d'ici quelques jours. Eventuellement, je prélèverai une reine (pas encore née dans sa cellule royale) dans une autre ruche si l'essaim est orphelin. Je croise les doigts.  Me voilà potentiellement avec 7 ruches. En fait, j'ai 4 colonies dans des corps de ruches Dadant de 10 cadres et l'essaim récupéré la semaine dernière est dans une ruchette. Il a bien travaillé car seul un cadre n'est pas encore bâti d'alvéoles. Et les abeilles ont déjà fait du miel dans des alvéoles operculées.

Pour l'essaim de que je viens de récupérer, ça a été fastidieux. Je l'ai d'abord récupéré dans une chaussette, une sorte d'appareil articulé au sommet qui forme 2 arcs de cercle. Dessous, il y a une longue chaussette ouverte en bas. On fait un noeud pour la fermer. On vise l'essaim, on secoue la branche et on ferme le haut un peu comme un porte monnaie. Ensuite, j'ai secoué le reste de la grappe dans un carton, j'ai réuni le tout dans une ruchette en secouant le carton puis la chaussette. Une partie de l'essaim s'est mis à tournoyer autour de moi et à m'attaquer. Heureusement, j'étais en tenue et je n'ai pas ressenti une seule piqûre, mais j'étais vraiment la cible de nombreuses abeilles.

Par chance, l'orage s'est mis à menacer. On entendait parfois le tonnerre. Alors il m'est venu l'idée de ruser. Je suis allé à la cuisine récupérer un vaporisateur pour orchidées. J'ai vaporisé de l'eau sur les abeilles qui tardaient à rentrer dans la ruchette. Et le miracle s'est produit. Des ouvrières ont levé leur abdomen et ont battu des ailles en produisant un son particulier qui bat le rappel des troupes. En langage abeilles, il paraît que ça signifie : la reine est là, revenez, les filles, tout va bien à la maison. Je verrai s'il y a effectivement un reine d'ici quelque temps. D'abord, je vais laisser l'essaim enfermé pendant 3 jours maximum. Puis, je mettrai la ruchette dans le rucher et j'ouvrirai la porte. J'espère que les abeilles se seront installées et qu'elles ne repartiront pas. En théorie, dès qu'elles commencent à construire des alvéoles, elles se sentent chez elles et à ce moment-là, elles ne repartent plus.

Je ne suis pas sûr d'avoir une reine dans la ruchette que j'avais divisée au printemps. J'avais divisé une ruche en deux, emporté la ruche avec la reine chez un copain apiculteur au Rozel, et la ruchette avec les abeilles orphelines étaiet restée dans mon rucher. Les orphelines étaient censées nourrir une cellule à la gelée royale pour créer une nouvelle reine. Mais rien ne s'était passé au bout de 3 semaines. J'avais mis un cadre d'une autre ruche avec du couvain et une cellule de reine, mais je ne sais pas si elle est née ni si elle a été fécondée car je n'ai pas vu de couvain lors de mes dernières visites.

Donc dans quelques semaines, je vérifierai que j'ai bien du couvain partout et qu'une reine est bien active dans chacune de mes ruches. Si tel est le cas, alors j'offrirai un essaim sur cadres à mon copain du Rozel pour le remercier pour ses conseils et pour avoir accueilli ma ruche au printemps.

Je risque de me retrouver avec 7 ruches d'ici la fin de l'année. Je pense peut-être aller jusqu'à 9, mais j'arrêterai là et ensuite, si j'ai des essaimages et que j'arrive à récupérer mes essaims, alors je verrai à donner les essaims aux quelques copains qui ont souffert l'année dernière de nombreux essaimages tardifs. Les abeilles essaiment fin août. Mais la reine qui naissait en septembre n'était pas fécondée. En effet, les abeilles, en prévision de l'hiver, mettent les mâles à la porte en septembre. Et s'ils refusent de partir, elles les tuent. C'est assez radical, mais comme ils ne butinent pas et qu'ils n'ont qu'un rôle de reproducteurs, une fois la saison passée, ils n'ont plus d'utilité et, en hiver, ce serait des bouches inutiles à nourrir. Cette année, les essaimages ont lieu à la bonne saison. On peut donc espérer que les jeunes reines dans les ruches mères (c'est la vieille reine qui essaime avec une partie de la colonie) se feront féconder et qu'elles pourront donner naissance à de nombreuses générations d'abeilles.

Pour les prochaines nouvelles, il faudra attendre quelques semaines. Je ne manquerai pas de revenir vers vous pour vous raconter la suite.

J'espère bien avoir du miel cette année.

Écrire commentaire

Commentaires : 0